ÉCOSYSTÈME « NOUVEAUX MÉTIERS » / TRACTEURS - BICYCLETTES

La mécanisation de l’agriculture reste un enjeu majeur en Afrique et les besoins en termes d’équipements sont considérables tant dans le Royaume, qui n’a pas encore atteint le seuil exigé par la FAO en terme de disponibilité de tracteurs/hectare, que sur le reste du continent africain qui constitue un marché prometteur.

Eu égard à cette forte demande, et grâce à la présence de plusieurs acteurs nationaux dans la fabrication d’équipements d’accompagnement agricole, cet écosystème se concentrera sur la création de deux nouvelles filières industrielles au Maroc autour de l’industrie des tracteurs et celle des bicyclettes - fabrication de tracteurs et assemblage de vélos - en vue d’approvisionner le marché local en produits de bonne qualité et à des prix très compétitifs, mais également afin de positionner le pays comme un hub pour la fourniture machiniste agricole en Afrique.

Pour atteindre ces objectifs, la FIMME envisage de créer près de 5000 emplois directs et indirects, d’engendrer une valeur ajoutée de plus de 615 millions de dirhams, d’améliorer la balance commerciale de plus d’un milliard de dirhams, de générer un chiffre d’affaires additionnel de 2.650 millions de dirhams, dont 78% à l’export et de mobiliser un investissement de plus de 900 millions de dirhams pour la mise en place de ces unités industrielles.

En guise de soutien, l’État appuiera, à hauteur de 284 millions de dirhams, la mise en place de ces unités industrielles, mettra à la disposition des industriels 33 hectares répartis entre la zone de Tanger et la zone de Kénitra, contribuera à la formation de plus de 4800 profils d’emplois et instaurera des mesures spécifiques pour le cadre réglementaire pour attirer les investisseurs.

HAUT